Forum des PeuplesTous ensemble pour construire un monde juste et solidaire ! Contre-sommet africain au G8 - 4ieme �dition
 

4ième édition

La société civile africaine

La société civile africaine

Déclaration sur la répression des immigrants africains.

Des résistances aux alternatives...

Le marché des peuples

Fiche d’inscription

Programme du 4ème Forum des Peuples

Contact & partenaires


Déroulement du forum

LE FORUM DES PEUPLES : UN FACTEUR D’INTEGRATION POPULAIRE

LA LUTE POUR UN MONDE ALTTERNATIF PLUS JUSTE.

Pour une alternative de développement agricole au Mali

Le Journal du Forum des Peuples de Fana

Communications du Forum

Portraits de participants

Album photos

Revue de presse


L’après forum des peuples de fana

Point de presse du FSM Bamako 2006


LA LUTE POUR UN MONDE ALTTERNATIF PLUS JUSTE.


Poussés par la ferme conviction de l’existence possible d’un monde de justice et d’équité, les peuples, de SIBY à FANA en passant par KITA, organisent la résistance à l’ordre économique néolibéral en vigueur.


Ne dit - on pas souvent qu’une fois, n’est pas coutume ? Si cet adage est accepté de tous, l’on pourrait donc affirmer, sans trop grand risque de se tromper, que le FORUM DES PEUPLES du CAD/MALI, dont la 3ème édition s’est déroulée du 06 au 09 Juillet de l’année en cours, est entrée dans la coutume de la lutte pour la survie des peuples en souffrance.
En effet, tout comme ceux de SIBY et de KITA, le FORUM DES PEUPLES de 2005, qu’a abrité le village de FANA (MALI), s’est tenu concomitamment au sommet du G8, célébré cette année à EDIMBOURGH en ECOSSE. Ainsi, pendant que les 8 grands décideurs du monde, entourés des exécutants néolibéraux, réfléchissaient de l’ orientation capitaliste de la planète, dans les laboratoires climatisés d’ECOSSE, les représentants d’organisations et de mouvements populaires en lutte , venus des quatre coins du globe , conscientisaient, dénonçaient et même rejetaient à FANA l’assujettissement des populations des pays pauvres . Dévoués et révoltés, paysans , syndicalistes, universitaires , étudiants et leaders d’opinion, ont travaillé d’arrache pieds , 4 jours durant, pour accoucher des résolutions non moins pertinentes et ambitieuses , partant de l’échec des politiques dites de développement, imposées par les nantis et exécutées par nos gouvernants jusque là..
A travers des ateliers de réflexion et d’analyse, les délégués ont de façon unanime, condamné l’ordre économique mondial imposé par le G8, l’annulation partielle ou de façade de la dette multilatérale de 18 pays pauvres, dits bons élèves , choisis de façon unilatérale . Ils ont également condamné la non transparence dans les rapports commerciaux internationaux dont l’OMC demeure la reine. Il fut de même pour l’introduction des OGM par effraction dans l’agriculture des pays du SUD, qui a connu une hostilité particulière, vu le danger qu’ils pouvaient provoquer aux populations rurales et mêmes urbaines.
Au terme des 4 jours d’intenses travaux , les alter mondialistes, venus à la recherche de solutions aux maux dont souffrent nos populations du 1/3 monde, ont d’une seule et même voix , recommandé l’annulation totale et inconditionnelle de la fameuse dette aux conséquences multiples , l’arrêt immédiat de toute politique de privatisation et de bradage des sociétés d’ ETAT, sans oublier le retrait systématique des OGM de notre agriculture , avant d’exiger que soient révisées les règles qui régissent le commerce international.
Au niveau interne, les participants de FANA 2005, ont fait injonction aux décideurs africains d’opter ici et maintenant, pour des politiques plus justes, humanitaires et de développement social, car selon eux, aucun projet de développement ne peut être effectif et porteur d’espoir, sans une réelle volonté politique économique, éducative, sanitaire et culturelle.
Ce rassemblement intercontinental, hautement médiatisé à la grande satisfaction de ses initiateurs, s’est achevé par une grande marche contre la privatisation de la CMDT, seule compagnie de production cotonnière au MALI.
Tout en espérant, que cet exemple de mobilisation des acteurs non étatiques du SUD et du NORD, fasse tâche d’huile, il est à souhaiter, que les fermes recommandations qui ont sanctionné ce FORUM du MANDE profond et les cris de cœur de ces populations en détresse, tombent enfin dans des oreilles attentives.
Le décollage économique véritable du continent n’est-il pas à ce prix ?

COULIBALY DOH /CAD-MALI

 
Forum des Peuples 2005 - Fana, Mali.
Coalitions des Alternatives Dette et Développement (CAD-Mali)

Contact : contact ATr forumdespeuples.org