Forum des PeuplesTous ensemble pour construire un monde juste et solidaire ! Contre-sommet africain au G8 - 4ieme �dition
 

4ième édition

La société civile africaine

La société civile africaine

Déclaration sur la répression des immigrants africains.

Des résistances aux alternatives...

Le marché des peuples

Fiche d’inscription

Programme du 4ème Forum des Peuples

Contact & partenaires


Déroulement du forum

LE FORUM DES PEUPLES : UN FACTEUR D’INTEGRATION POPULAIRE

LA LUTE POUR UN MONDE ALTTERNATIF PLUS JUSTE.

Pour une alternative de développement agricole au Mali

Le Journal du Forum des Peuples de Fana

Communications du Forum

Portraits de participants

Album photos

Revue de presse


L’après forum des peuples de fana

Point de presse du FSM Bamako 2006


Les paysans disent non aux OGM et à la privatisation de la CMDT

The farmers say no to GMO and the privatization of the CMDT English
Die Bauern sagen "Nein" zu GVO und der Privatisierung der CMDT Deutsch

La conférence populaire paysanne a rejeté les OGM et refusé la privatisation annoncée de la Compagnie malienne de développement du textile (CMDT).


Venus de plusieurs contrées du Mali, les paysans maliens ont pris la parole, le 7 juin 2005, dans le cadre du IVe Forum des peuples, pour dire de vive voix qu’ils n’accepteraient pas la privatisation de la Compagnie malienne de développement du textile (CMDT) programmée par le gouvernement du Mali pour 2008. Selon les altermondialistes regroupés à Fana, cette privatisation, imposée par le Fonds monétaire international(FMI) et la Banque mondiale, aura des conséquences très graves sur l’économie du pays en général, et sur le monde paysan malien en particulier. Au nombre des conséquences de cette privatisation, les paysans ont dénoncé la disparition du prix garanti aux producteurs. “Le prix du coton sera désormais fixé par les entreprises multinationales qui vont s’offrir nos usines à moindre coût”, estime Kefa Diarra, de la section de Fana du Syndicat des producteurs de coton et vivriers. La CMDT fait pourtant vivre trois millions de Maliens. Culture millénaire, le coton a été introduit au Mali à la faveur du commerce transaharien. Sa culture était alors limitée à quelques champs de case. “Introduite au Mali par l’actuelle commune rurale de Fana , la culture du coton fut marginale à ses débuts.
Depuis bientôt trente ans, elle est devenue le moteur de l’économie du pays”, a-t-il-indiqué. Sidiki Diabaté du club Thomas Sankara a, quant à lui, indiqué que la privatisation de la CMDT va augmenter le chômage dans le pays avec la dimunition des emplois agricoles et non agricoles et la fermeture des entreprises de transport et des garages. “Parce qu’elle est un véritable instrument de développement, la CMDT doit rester dans le giron du Mali” Venue de Sikasso, Korotoumou Koné a impressionné toute l’assistance par la pertinence de ses exemples. “Cete entreprise n’a apporté que du bonheur au paysans. Mais depuis que des Maliens ont décidé de mettre la boîte à genoux, les malheurs des paysans ont commencé. Ils ont pillé la CMDT avec la complicité des autorités qui les nommaient et les maintenaient contre vents et marées malgré leurs fautes”, s’est-elle résumée. Assurant les cotonculteurs de toute sa solidarité, Mody Sissoko du syndicat Sexagon de Niono a souhaité une “union des forces paysannes” pour faire échec à la privatisation de la CMDT.
De son côté ; Bakary Blé Doumbia a fustigé la politique qui consiste à introduire des OGM dans l’agriculture d’un pays où les paysans n’ont avant tout besoin que d’équipements matériels pour gagner le combat de l’autosuffisance alimentaire. Révolté par la volonté des autorités d’introduire les OGM au Mali, le paysan venu de Bougouni a invité celles-ci à utiliser leurs propres champs pour expérimenter les OGM et à oser nourrir leurs familles avec ces récoltes.

Assane Koné

 
Forum des Peuples 2005 - Fana, Mali.
Coalitions des Alternatives Dette et Développement (CAD-Mali)

Contact : contact ATr forumdespeuples.org