Tous ensemble pour construire un monde juste et solidaire ! Contre-sommet Africain au G8 - 7ieme édition
 
Koulikoro 2008
Revue de la Presse

Contre sommet africain G8 : Les jeunes disent NON à la directive retour


Les innovations de la 7ème édition du Forum des Peuples étaient "l’espace femme" et "l’espace jeune". Contre toute attente, le comité scientifique a enlevé ces deux espaces du programme officiel. Mais, les principaux initiateurs de "l’espace jeune" n’ont pas apprécié cette décision unilatérale sans explication du principal organisateur, monsieur Témo Tamboura. Le mercredi 09 juillet 2008, après la projection du film "IFNI" des camarades Attac du Maroc, un préalable a été posé par Yoro Bi Ta Raymond, un des initiateurs de "l’Espace jeune" après l’expérience réussite de cet espace au Forum Social du Burkina Faso en Mars 2008.


Pour Yoro Bi TA Raymond, l’Espace jeune a été proposé aux activités du Forum des Peuples pour que des jeunes puissent discuter entre eux et apporter leurs points de vue sur les questions des politiques migratoires de l’Europe et surtout la question du Zimbabwe. Il n’est donc pas normal que cet espace soit rayé dans le programme.

Prenant la parole, Victor N’Zuzi de la RDC a souhaité que le débat ne soit pas mené mais que "l’espace jeune" vienne se conformer au nouveau programme. La salle l’applaudit et le débat est donc clos. Lucile DUMAS, modératrice du jour appelle donc les conférenciers que sont les représentants du Centre djoliba, de l’AME, ARACEM et ...

Pendant que Yoro Bi Ta Raymond posait le préalable dans la salle de plénière, Moussa Coulibaly, Tchekna (Burkina) Rasbatili et Touré Alamir faisaient la mise en place des lieux pour les Etranges jeunes du Forum des Peuples.
Pendant plus de trois heures d’horloge, les jeunes ont échangé dans un débat franc sur la question de l’immigration, de l’emploi, les relations Nord-sud et surtout la situation du Zimbabwe a été discutée. Les principaux intervenants étaient : Yoro Bi Ta Raymond (l’immigration), Rasbatili (le développement) Bakayoko Broulaye (l’emploi des jeunes) et FAd Arandi (relation Nord-sud). Touré Alamir et Moussa Coulibaly ont dirigé les débats.

A l’issu des échanges, la jeunesse africaine présente au Forum des Peuples soutenue par leur soeur du Nord ont dénoncé les politiques migratoires de l’Union Europénne (le Frontex, la directive retour, cet ...). L’espace jeune a également dénoncé le pillage déguisé de l’Afrique. Les Ambassades des pays de l’Union Européenne volent leurs demandeurs de visas. Sur cinquante demandes de visas auprès de l’Ambassade de France au Mali par jour, seulement deux sont favorables. Ce sont au bas mot, la somme de Deux Millions Cinq Cent Mille (2 500 000) Fcfa que l’Ambassade de France au Mali escroque les pauvres demandeurs de visas. C’est véritable plan de vols de l’Afrique qui mis en place dans toutes les ambassades de l’Union Européenne sur le continent. C’est ce vol qui fait fuir les jeunes africains à passer par la mer pour rejoindre l’Europe.

Concernant le développement, les jeunes ont reconnu tant qu’il y aura des président marionnette à la tête des pays africains, le développement de l’Afrique n’est pas possible. "On ne peut pas ventre tout le tissu économique de l’Afrique aux pays colonisateurs et s’attendre au bonheur des peuples d’Afrique" dira Rasbatili.
Pour Bakayoko Broulaye, le frein au phénomène de l’immigration, c’est la création des emplois pour les jeunes. S’agisant de la relation Nord-sud, FAd Arandi pense que ce sont plutôt des discours. "L’Espace Jeune" du contre Sommet Africain du G8 a baptisé "l’Espace Mandela" et désormais partie intégrante des activités officielles du Forum des Peuples.

La question de Zimbabwe a été largement discuté. Les jeunes ont eu des points de vues divergents. Cela est dû généralement par la mal compréhension de la question. Pour les uns, pourquoi Mugabé tuent ses propres frères ? A cette question, Rasbatili est revenu sur les accords de Lancaster House et les nombreuses tueries du pays colonisateur qui est l’Angleterre. La démocratie comme voie d’accession au pouvoir. Rasbatili ajoutera : "quel président en Afrique qui a été élu démocratiquement ?" Quant au président américain Bush fils qui a tué le peuple irakien contre l’opposition du monde en 2003, ne peut pas donner des directives aux dirigeants africains pour renverser Mugabé. Pour la jeunesse africaine, parmi les présidents africains, Mugabé est le seul qui tient devant les occidentaux.

Christine Kalamba

 


Forum des Peuples 2008 - Koulikoro, Mali.
Coalitions des Alternatives Dette et Développement (CAD-Mali)

Contact : contact ATr forumdespeuples.org