Tous ensemble pour construire un monde juste et solidaire ! Contre-sommet Africain au G8 - 7ieme édition
 
Koulikoro 2008
Revue de la Presse

Contre Sommet Africain du G8 : DECLARATION DES FEMMES PARTICIPANTES

Les femmes représentent plus de 52 % de la population en Afrique. Cependant dans ces pays le nombre de femmes qui participent aux prises de décisions est faible.

Les contraintes majeures identifiées à la participation des femmes à la vie publique qui sont : l’analphabétisme, la multiplicité et pénibilité des travaux domestiques, le manque de formation et de technicité, la sous formation en prévention de sanitaire.

En outre, les politiques néolibérales imposée à l’ Afrique aggravent la situation déjà critique de la femme .

Considérant que :

1 - Les femmes sont les premières victimes des politiques et pratiques néolibérales des pays riches ;

2 - Le taux d’analphabétisme élévé des femmes et leurs faibles qualifications professionnelles ;

3 - Le faible pouvoir économique qui rend vulnérable les femmes et les expose à différentes formes de violence ;

4- Le manque de synergie d’actions des femmes à tous les niveaux ;

5- Le panier de la ménagère qui devient de plus en plus vide ;

6- L’impact négatif de la politique néolibérale qui détruit le processus d’intégration Africaine, l’économie de nos pays et notre culture ;

Nous les femmes des différents pays participants à la 7è édition du Forum des Peuples au Mali,

RECOMMANDONS :

- L’implication des femmes dans le processus d’élaboration et de mise en oeuvre des politiques nationales et internationales ;

- L’amendement des accords de partenariat économique afin qu’ils prennnent en compte les préoccupations des femmes ;

- La discrimination positive en faveur des femmes en matière de formation, d’éducation et emploi ;

- Le financement de projets et programmes à l’initiative des femmes ;

- La création d’une plate forme régionale d’échanges d’expérience et d’actions des femmes dénommée « Force Africaines des Femmes » ;

- Une volonté politique plus manifeste en matière de sécurité alimentaire ;

- Le rejet de l’introduction des O.G.M. dans les produits alimentaires ;

- La valorisation et la consommation de nos produits locaux ;

- La forte implication des femmes dans l’agriculture et la transformation des produits agricoles.

Nous, femmes des mouvements sociaux d’Afrique rejetons toutes les politiques néolibérales qui ne contribuent à accentuer l’état de pauvreté des femmes et des Peuples.

Fait Katibougou le 09 Juillet 2008

Le Forum

 


Forum des Peuples 2008 - Koulikoro, Mali.
Coalitions des Alternatives Dette et Développement (CAD-Mali)

Contact : contact ATr forumdespeuples.org