Tous ensemble pour construire un monde juste et solidaire ! Contre-sommet Africain au G8 - 8ieme édition
 

Contre sommet du G8 au Mali : Le rendez-vous est pris à Bandiagara

Par : Sidi DAO
Info-matin, 12 Juin 2009


En prélude à la tenue de la 8ème édition du forum des peuples qui est prévue, cette année du 8 au 10 juillet prochain, dans la ville de Bandiagara, ses organisateurs ont rencontré, mercredi dernier, la presse au siège de la Coalition des alternatives, dette et développement (CAD), à Djélibougou. Sur un budget de plus de 49 millions à mobiliser pour cette rencontre, seulement un peu plus de 3 millions sont disponibles à moins de 30 jours de l’évènement. Le contre sommet du G8 se tient, chaque année, dans les différentes villes de notre pays, depuis bientôt huit ans.

Cette année, c’est à Bandiagara, en 5ème région, que plusieurs associations et organisations de la société civile se retrouveront pour dénoncer les politiques néolibérales et les engagements non honorés des pays riches en faveur de leurs homologues du sud.

L’information a été donnée, hier, par la coordinatrice principale de la commission d’organisation de l’évènement, Mme BARRY Aminata TOURE, non moins présidente de la CAD-Mali, à la suite d’une conférence de presse qu’elle a animée à son siège à Djélibougou. Elle était accompagnée par ses proches collaborateurs.

Le sommet du G8 2009 se tiendra sous la présidence italienne à Aquila (Italie), du 8 au 10 juillet, au détriment des stratégies de développement économique, social et culturel conçues par les gouvernements des pays pauvres dont le Mali. C’est pour dénoncer cette politique que la CAD-Mali, les mouvements sociaux du Mali et ceux d’autres pays africains se mobilisent, depuis 2002, à Siby en passant par Kita, Fana, Gao, Sikasso, Katibougou et, cette année, à Bandiagara, pour dénoncer les pratiques anti-démocratiques qui ne respectent pas les différents engagements pris au niveau international.

Le Forum des peuples, selon Mme BARRY, vise la mobilisation citoyenne en faveur des différentes assises, mais aussi la consolidation des acquis des précédentes éditions. Sur le plan organisation, la conférencière a indiqué que ses équipes sont à pied d’œuvre pour offrir aux participants le confort indispensable.

Cette année, comme lors des éditions précédentes d’ailleurs, la mobilisation des fonds reste timide. " On a jamais eu le financement complet ", a regretté Mme TOURE. A ce jour, la commission a enregistré un peu plus de 3 millions sur les 49 à mobiliser pour la réussite de la rencontre. Mais, elle reste confiante pour ce qui concerne les engagements de partenaires. Pour le moment, les organisateurs sont obligés de passer par des mécanismes de préfinancement pour résoudre les urgences. Toutefois, elle a assuré que le forum sera tenu.

Les participants à cette rencontre seront informés sur la crise financière internationale et ses effets sur les pays en développement, a indiqué M TOURE. Trois espaces thématiques seront ouverts cette année : la politiques et les modèles de développement ; les problématiques de l’accès aux services sociaux de base ; le monde rural et environnement.

Le forum des peuples de Bandiagara entend inscrire sa démarche dans la perspective d’une réaction contre l’ordre néolibéral et pour la libération du développement de tous les secteurs économiques. Car il se veut, selon elle, un espace de construction d’alternative, d’éducation populaire d’analyse de politiques néolibérales. Il vise à interpeller les décideurs aux plans national et international en ce qui concerne leurs politiques aux conséquences désastreuses sur la vie des populations.

Les différentes éditions ont été une justification de l’engagement des mouvements sociaux à démontrer, par une plus grande détermination, leur capacité de résistance dans la continuité et dans l’unicité à travers leur volonté de concourir à la réalisation d’un autre monde possible où la justice sociale et économique devient la seule force de loi pour les peuples et leur gouvernants.

Six cent personnes sont attendues à ce contre sommet dont 300 de la région de Mopti, le reste reparti entre les militants du district de Bamako et des régions administratives et des pays amis, a révélé la conférencière.

 


Forum des Peuples 2009 - Badiangara, Mali.
Coalitions des Alternatives Dette et Développement (CAD-Mali)

Contact : contact ATr forumdespeuples.org