Tous ensemble pour construire un monde juste et solidaire ! Contre-sommet Africain au G8 - 8ieme édition
 

Discours du Maire de Bandiagara

Monsieur le gouverneur,

Monsieur le Préfet du cercle de Bandiagara,

Madame la Ministre,

Monsieur le président du conseil de cercle de Bandiagara,

Messieurs les députés élus à l’assemblée nationale,

Madame la Coordinatrice générale du Forum des peuples,

Monsieur le Maire de la commune de Mopti,

Messieurs les invités participants des mouvements sociaux du Nord,

Mesdames messieurs les membres des organisations de la société civile du Mali et d’Afrique,

Mesdames messieurs les membres de la commission d’organisation,

Mesdames, messieurs, distingués invités

C’est un réel plaisir et un agréable honneur pour moi de prendre la parole au nom des autorités coutumières, en celui du conseil communal et au mien propre, pour vous souhaiter la bienvenue à Bandiagara. Porte d’entrée au sanctuaire nature et culturel du pays Dogon.

Ville historique, cité cosmopolite, Bandiagara a été fondé par éminent chasseur du nom de Nangabanou TEMBELY venu du village de Gandakilema. Ce serait un grand honneur et un plaisir de vous voir visiter certainement le hangar du fondateur et d’autres sites historiques de la ville.

Mesdames et messieurs les invités

L’honneur que vous avez fait à Bandiagara d’accueillir un nombre aussi important de délégation et d’abriter le forum des Peuples, sont une marque particulière d’honneur pour nous. Il met Bandiagara sur orbite durant ses jours et n’en sera pas moins une ville qui comptera désormais dans les débats mondiaux du mouvement social. Tout en faisant économie des autres multiples retombés du forum sur nos populations.
Mesdames, messieurs pour légitimer davantage la lutte des acteurs de CAD-Mali, je vous présente aujourd’hui Bandiagara 2ème cercle créé du Mali, après près de 50 ans d’indépendance de notre pays, reste confronté à un problème d’approvisionnement en eau potable et en assainissement et en urbanisation.

Où est le développement ? Où est le bien être chers invités ?

Considéré comme un mouvement de développement économique, social culturel adapté et maîtrisé le mouvement a mon avis n’est dirigé contre personne. Il est plutôt la résultante d’une prise de conscience réelle d’hommes et de femmes qui ont désormais compris qu’ils ne doivent être des complices ni faire la caution pour compromettre leur propre avenir.
Alors loin d’être un mouvement de positionnement d’ordre moral ou idéologique ; la CAD-Mali a pour ambition d’être l’expression d’un mouvement social dynamique avec un positionnement stratégique qui permet désormais de dissuader certains excès.
L’ Afrique et l’humanité ne demandent pas plus que de leur donner plus de dignité.

Mesdames, messieurs, tant il est vrai que le bonheur est celui qu’on veut se définir ; renforçons la lutte des mouvements sociaux ; car nous n’aurons le loisir d’échapper au devoir de génération de construire pour s’épanouir au risque de demeurer dans la misère, suivre le reste du monde sans y être préparés.

Mesdames, messieurs permettez moi ici de dire devant vous cette auguste assemblée que ce combat est celui qui doit davantage nous éclairer sur l’avenir qui s’ assombri et le quotidien que nous maîtrisons à peine.

Tant il est vrai que le développement évoque la nécessité de mener un combat pour améliorer les conditions de vie, ce mouvement est le nôtre ; nous autorités et politiciens de toutes les tendances et citoyens de toutes catégories. Puisque de la lutte dépendra notre survie et de cette survie notre aptitude à nous organiser rationnellement et à regrouper nos forces.

Alors Mesdames, messieurs si ce mouvement n’ait pas été, il fallait le créer, car nous avons besoin désormais de nous assurer de tenir le langage de vérité ; des actes réfléchis et des actions plus bénéfiques. C’est ce qui nous commande aux enjeux multiples et contradictoires.

Nous pensons donc que le mouvement se justifie par ce que les réelles préoccupations attendent encore ; des situations dépendances vis-à-vis d’autres se créent tous les jours ; il se justifie aussi par ce qu’il faut de nouvelles approches, du réalisme et de la rigueur dans la gouvernance et dans les relations.

Il se justifie également par le fait que nous africains, surtout vivons que de rêves du moins pour l’instant ;
Permettez moi mesdames, messieurs tout en abusant pas de votre patience d’inviter les uns et les autres à plus de prise de conscience ; arrêtons d’accuser, arrêtons de nous culpabiliser et faisons nous comprendre maintenant. Tout en vous réitérant notre reconnaissance pour le choix de Bandiagara pour la 8ème édition du forum des peuples de la coalition des alternatives africaines dettes et développement. Nous vous invitons à plus de mobilisation et plus d’engagement.
Bandiagara aussi embarque avec vous.

Bienvenue aw Bissimillah

Aw Bissimillah

Guinéï don

La cité de Nangabanou vous accueille, que Dieu bénisse le Forum.

 


Forum des Peuples 2009 - Badiangara, Mali.
Coalitions des Alternatives Dette et Développement (CAD-Mali)

Contact : contact ATr forumdespeuples.org