Accueil > Sikasso 2007 > Arrestation abusive pour intimider les manifestants anti-G8

Arrestation abusive pour intimider les manifestants anti-G8

jeudi 7 juin 2007

Plusieurs membres du CADTM sont détenus arbitrairement à Rostock

Depuis hier mercredi 6 juin à 10H30, 9 jeunes femmes et jeunes hommes de
nationalité belge (Geert du CADTM à Anvers, Laurent A. du CADTM Bruxelles,
John Vander Borre de ACC Liège, Emilienne Tempels de Indymedia Liège) et
française (Jeanne Semin du CADTM Lyon, Sylvain Dropsy du CADTM Grenoble,
Jérôme Ollier du CADTM Liège, Martin Dommenge du CADTM Bruxelles, « Zoul »
de Survie et du CADTM France) ont été arrêtés par la police et 5 d’entre eux
sont maintenus en détention par les autorités allemandes.

Ils ont été arrêtés alors qu’ils utilisaient leur droit de manifestation
pacifique, non violente pour protester contre les politiques du G8 en
matière de dette du Tiers Monde, de guerre, de migration, de climat,… Ils se
trouvaient près de la bourgade de Jenewitz à une dizaine de kilomètres de
distance de l’enceinte clôturée (de 2,5M de haut) dressée par les autorités
allemandes pour protéger la réunion du G8. Ils n’ont réalisé aucune
dégradation de biens publics ou privés, aucune voie de fait, aucun jet de
pierre. Les policiers n’ont (bien sûr) trouvé aucune arme sur eux. Ils
étaient juste là pour manifester leur désapprobation et user de leurs droits
de citoyens.

Ils ont été incarcérés dans des cellules improvisées dans une ancienne usine
Siemens transformée en lieu de détention pendant le G8. Certains d’entre eux
ont été entendus par un magistrat allemand. 5 d’entre eux sont encore en
détention : Jérôme Ollier du CADTM Liège, Martin Dommenge et Laurent Atsou
du CADTM Bruxelles, John Vander Borre de ACC Liège, Emilienne Tempels,
membre d’Indymedia Liège).

Jeanne Semin a été libérée dans l’après-midi du 6 juin, Sylvain Dropsy a été
libéré vers 23H30 le 6 juin, Geert et Zoul ont été libérés ce jeudi 7 juin
au matin. Les cinq autres personnes sont toujours en détention : il
semblerait que les autorités leur ont dit qu’elles seraient libérées
vendredi ou samedi. On leur aurait également dit qu’elles seraient
probablement poursuivies (à vérifier). Sylvain Dropsy avec lequel nous
sommes en contact téléphonique depuis sa libération nous dit qu’il a « 
l’impression de sortir d’une sorte de Guantanamo, un espace de non droit ».

Alors que je terminais la rédaction de ce message, j’ai reçu un coup de
téléphone de la mère d’Emilienne Tempels, membre d’Indymedia Liège.
Emilienne est aussi détenue depuis le 6 juin au matin dans un local de la
rue industrielle à Rostock (Industriestrasse).

Le CADTM a pris contact avec des avocats à Paris, Bruxelles et Liège. Le
CADTM demande la libération immédiate des personnes injustement détenues et
l’arrêt des mesures d’intimation et de répression des citoyens usant
pacifiquement de leur droit de protestation.

Si vous voulez contacter Sylvain Dropsy (membre du CADTM Grenoble,
effectuant un stage au CADTM Belgique) actuellement sur place à Rostock : 00
49 163 40 649 45

Celui-ci prépare un communiqué.

Par ailleurs, plusieurs conférenciers du CADTM prennent part aux débats qui
se déroulent à Rostock en ce moment. Parmi eux : Victor Nzuzi, agriculteur
congolais, dirigeant du NAD-CADTM Kinshasa. On peut l’atteindre au 00 49 151
517 34 002

Eric Toussaint, président du CADTM Belgique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.